Le sport vu par Alexandre Moreau-Lespinard

Le sport

 Le profil de monsieur Moreau-Lespinar semble, à première vue, tout à fait normal. Notaire de son état, il aime également pratiquer des sports aussi divers que le golf, le ski ou le rallye automobile. La différence avec d’autres passionnés ? L’intensité avec laquelle il les pratique et sa vision toute personnelle basée sur le dépassement de soi, et ce, à tous les niveaux. Sa force principale est sa cohérence et sa constance dans l’effort. Une force qu’il sait partager et communiquer aux autres.

le ski hors-piste – le goût du danger

C’est la passion première d’Alexandre Moreau-Lespinard. Une passion née de son goût naturel pour le risque et pour la nature. Très vite, c’est le hors-piste qui va l’attirer et les dangers qu’il revêt. Enfant, il a arboré sur ses vêtements les flocons et étoiles qu’il a su glaner au fil avant de se tourner vers des pistes de plus en plus difficiles. Car, pour Alexandre, la pratique sportive ne peut se concevoir sans cette excitation propre au danger, source de tous les dépassements de soi.

le golf – pour l’équilibre de l’esprit

Également grand amateur de golf, Alexandre Moreau-Lespinar  pratique le golf depuis son adolescence. C’est d’ailleurs à 16 ans qu’il gagne son premier trophée. Ce sport, bien loin des clichés  demande des qualités physiques et mentales de premier plan. Patience, endurance, concentration, technique, il existe peu de sport qui se marient aussi bien toutes ces facultés. Pour Alexandre, c’est un moyen de garder le contact avec son exigence dans le quotidien, tout en partageant un moment de convivialité et de compétition.

la course automobile – pour aller encore plus loin

Le goût de la vitesse et de l’adrénaline avec le ski, celui de l’équilibre, de la précision avec le golf, ne pouvaient amener qu’à la passion des sports automobiles, et du rallye plus particulièrement. Et si Alexandre excelle dans ce domaine également, c’est surtout grâce aux aptitudes qu’il a pu développer, autant dans sa vie professionnelle que sportive. Le ski lui a apporté la vision nécessaire pour réagir vite aux dangers, le golf, une capacité à rester calme et serein même au volant de bolides. Car, si certains l’ignorent, le sport automobile reste, à ce jour, l’une des pratiques sportives les plus difficiles et exigeantes, tant il demande concentration et résistance. Dans une course on n’a pas le droit à l’erreur. Son goût de la course s’accompagne aussi d’un amour des belles voitures. Et pour allier les deux, Alexandre participe de manière régulière au Grand-prix Monte-Carlo Historique qui permet à chaque participant de concourir à bord de voitures de collection. Comme toujours son goût de la compétition le dispute à son amour des belles choses.