Quelle matière de plaque d’immatriculation choisir ?

Matière de plaque d'immatriculation

Lorsqu’on achète des plaques minéralogiques pour son véhicule, on doit faire différents choix. Département affiché, phrase personnalisée sur la partie basse… Et matériau utilisé ! Comment se décider ? Quelles sont les options possibles sur le marché ? Pour vous aider à faire votre choix, nous vous donnons toutes les clés pour savoir quelle matière de plaque d’immatriculation sélectionner, pour votre véhicule.

Les deux matériaux principaux pour les plaques d’immatriculation

En France, il existe principalement deux matériaux, utilisés pour concevoir des plaques d’immatriculation. Il s’agit de l’aluminium et du plexiglas. Mais alors lequel choisir ? Pour vous aiguiller dans votre décision, voici les avantages de chacune des matières de fabrication.

Les avantages de l’aluminium

L’aluminium est la matière la plus utilisée sur le marché français, pour concevoir des plaques minéralogiques. Ce qui en fait un matériau de choix, c’est tout d’abord, son prix. En effet, l’aluminium est particulièrement peu coûteux. De ce fait, il est apprécié par le plus grand nombre d’automobilistes de l’hexagone. Mais sa valeur monétaire, n’est pas le seul argument positif en sa faveur.

Son aspect métallique est particulièrement apprécié, car considéré comme plus joli, au contact de la carrosserie des voitures.

Par ailleurs, une plaque en alu, résiste beaucoup mieux aux UV. De ce fait, elle ne risque pas de jaunir dans le temps.

Enfin, elle est 100% recyclable, en comparaison du plexiglas, qui ne l’est pas. Cet argument est très important, à une époque où l’éco-responsabilité prend de plus en plus de place, dans notre quotidien. Plus d’informations à ce sujet ici.

Les avantages du plexiglas

Le plexiglas est une alternative également appréciée des propriétaires de voitures. C’est tout d’abord sa solidité qui impressionne. Sa matière a des propriétés de déformation, qui la rendent plus solide, aux petits chocs parfois rencontrés en ville.

En outre, elle est recouverte d’une couche de plastique supplémentaire, ce qui lui permet d’être très résistante dans le temps. L’impression des numéros est protégée et la plaque risque beaucoup moins, de subir les rayures et détériorations fréquentes.

Enfin, c’est son style qui attire de nombreuses personnes. Considérée comme davantage haut de gamme, la plaque d’immatriculation en plexiglas, apporte style et modernité au véhicule.

Les obligations en matière de plaque d’immatriculation

Quel que soit le matériau sélectionné pour la fabrication de votre plaque minéralogique, sachez que vous avez des obligations légales à respecter. Vous devez, notamment :

Apposer une plaque rétro-réfléchissante à l’avant de votre véhicule.

Installer une plaque à l’arrière de votre véhicule, rétro-réfléchissante et éclairée par un système supplémentaire (ampoule). Celui-ci doit permettre la lecture de votre plaque, à une distance de 20 mètres minimum, la nuit.

Les plaques doivent être entièrement lisibles et non masquées.

Les plaques abîmées ou détériorées, doivent être rapidement remplacées. Sans quoi, vous pourriez être verbalisé.

Si vous êtes immatriculé sous l’ancien système d’immatriculation (FNI), vous devrez changer vos plaques d’immatriculation (et votre carte grise), dès lors que vous effectuerez un changement d’adresse ou de propriétaire du véhicule. Vous passerez alors au système SIV, mis en place depuis 2009.

Si vous ne respectez pas ces obligations légales, vous risquez d’être sévèrement réprimandé. En dehors des amendes parfois très élevées, vous encourez notamment une suspension de permis voire la confiscation de votre véhicule.